Au Maroc, des dépôts de pierre à chaux substantiels de la période Dévonien emballent le ce processus de fossilisation est moins commun que cela pourrait sembler, dans la lumière des collections (ramassages) énormes dans des musées et des universités. Ceux-ci sont en effet beaucoup de fossiles d’une myriade d’espèce de beaucoup de périodes d’histoire dans le monde entier, mais comparés au numéro (nombre) réel des animaux qui ont vécu partout dans la durée de la vie de la terre, le numéro (nombre) de fossiles qui se forment de leurs restes est très bas, faisant fossilisation un évènement comparativement rare.s restes de beaucoup d’animaux aquatiques de l’Âge de Poissons.


Le plus généralement vu dans les couches de dépôt qui ont amassé pour former des lits de fossile sont trilobites, ammonites et des gastéropodes. Toutes ces créatures avaient des coquilles (obus), qui ont persisté et sont devenues des fossiles longtemps après leur chair s’est délabré.
Les animaux très probablement pour être fossilisé sont ceux qui sont bas dans la chaîne alimentaire comme ces animaux ont tendance à être plus abondants que ces plus haut en haut. Les fossiles du Maroc sont principalement de ce type d’animal. Il est aussi non surprenant que trilobites, ammonites et des gastéropodes toute la partie probablement dépensée (passée) de leurs vies dans le sable près du fond océanique. Sur leurs morts, leur positionnement près du dépôt les a faits de bons candidats à cette fossilisation.

Pour fossilisation pour arriver, une fois que l’animal meurt, il doit être rapidement enterré sous les couches de dépôt ou la roche. Sinon, il sera probablement enlevé des ordures par d’autres animaux dans le secteur. Si enterré, cependant, l’animal peut fossiliser. Ses tissus doux et chair se délabreront d’habitude complètement, mais des parties dures comme la coquille (l’obus) et l’os restent et dans quelque temps, des minéraux divers peuvent suinter dans ces restes et devenir la partie de leur structure. Essentiellement, les coquilles (obus) ou les os deviennent la roche.
Des millions d’années plus tard, un paléontologiste peut voir quelque chose que des regards (apparences) l’avancement inhabituel d’une couche de dépôts de roche et les fouilles commence à identifier et l’étudier. Pour un fossile à être découvert, un peu de roche qui s’y trouve doit être enlevée par des processus naturels ou accidentels pour les os ou les coquilles (obus) à être exposé.
Les fossiles du Maroc sont couchés dans ce qui était, pendant leur période, un fond de la mer qui a été finalement enterré sous les couches de dépôt qui est devenu la roche ou le marbre. Maintenant, ils sont exposés dans une carrière de marbre à être récupéré, étudié et admiré. Par la même nature de vie et la mort, aucune deux pièce de marbre marocain ne contiendra JAMAIS exactement les mêmes types de fossiles. Chacun est unique, De même qu’une photographie est unique. Chaque fossile est un rapport (record) gelé de la mort d’un groupe d’organismes, jamais de nouveau être répété.